Développement durable de zones rurales face aux défis des changements climatiques et de la déforestation

Infos clés

Budget 214.000 €
Durée 4 ans
Bailleurs AWAC, Ville de Bruxelles
Groupe cible principal
  • 27 comités villageois, 3 comités intervillageois
  • 15 Groupements d’intérêt économiques (GIE) de producteurs et transformateurs de produits forestiers
  • Les productrices et consommatrices de bio-charbon
Bénéficiaires indirects 15.000 habitants des 27 villages environnants les forêts de Nemabah, Djilor et Sagako
Mise en oeuvre Ulb-Coopération, Nebeday, APAF

 

La région de Fatick, à 155 km de Dakar, est dotée d’une zone forestière qui subit pillage et exploitation. Afin d’éliminer le risque de disparition totale, les autorités locales l'ont classée en zone protégée. Ces forêts représentent cependant l’unique source de revenus et d’énergie pour les populations locales. Comment continuer l’exploitation de ces ressources de manière durable ? Comment établir un usage raisonné et rationnel de la forêt sans priver les populations de leurs ressources ?

Une approche durable

Dans ce contexte de pauvreté, de sécheresse et de déboisement, notre objectif est de contribuer à l’atténuation et à l’adaptation aux changements climatiques par la lutte contre la déforestation. Ils 'agit de reboiser en exploitant de manière rationnelle, optimale et durable la biomasse des forêts au bénéfice des populations limitrophes. Cette démarche est faite en association avec des partenaires locaux ayant une maitrise du terrain et du contexte socio-économique ambiant (notamment APAF - Association pour la promotion des arbres fertilitaires, de l’agroforesterie et la foresterie).

Comment ?

Dans un premier temps, nos experts réalisent des inventaires de l’ensemble des ressources forestières et mettent en place la possibilité d’exploiter des produits forestiers non-ligneux (noix comestibles, champignons, fruits, herbes, feuilles, épices, condiments, plantes aromatiques, miel, fibres résines, gommes…).

La forêt est ensuite partitionnée en zones d’exploitation. Ces zones sont exploitées en alternance, permettant ainsi de laisser au repos une partie de la forêt, le temps d’une régénérescence, afin d’éviter de mettre en danger la viabilité et la pérennité de l’ensemble.

Fabrication du charbon de paille : une alternative novatrice

Dans cette région du Sénégal, l’accès à l’électricité et au gaz étant très limité (manque de moyens financiers et/ou d’infrastructures), les populations utilisent le charbon de bois comme principale source énergétique. Cette utilisation est l’une des causes de l’exploitation abusive du bois forestier ; ULB-Coopération et son partenaire Nebeday développent en réponse la fabrication du charbon à base de paille : alternative durable, viable et novatrice.

Inclusion des populations bénéficiaires dans nos projets de développement

L’adhésion des populations bénéficiaires à nos offres de changement est un aspect essentiel dans la conduite de nos projets. Pour cela, nous mettons en place des comités villageois et inter-villageois, favorisant ainsi l’appropriation des nouveaux modes de gestion d’exploitation forestière, et améliorant en conséquence la pérennité du système.

Ce projet de 214.000 € financé par l’AWAC (Agence Wallonne de l’Air et du Climat) et la Ville de Bruxelles permet l’exploitation durable de plus de 6000 m2 de forêt sénégalaise.

* Biomasse : ensemble des matières organiques d'origine végétale ou animale.
* Exploitation durable : exploitation qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.
* Produits non-ligneux : biens d'origine biologique autres que le bois, dérivés des forêts, d'autres terres boisées et des arbres hors forêts.